A Propos

Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi:

Enfant j’ai expérimenté par mon corps et mes 5 sens les grands espaces naturels des Etats-Unis et de la Bretagne.

A 22 ans, après avoir beaucoup voyagé, j’ai pour la première fois dans ma vie clairement senti que mes racines, mon cœur et mes goûts étaient dans mon pays de naissance, la France. Cette découverte m’a vraiment posée et centrée.

Puis c’est avec passion que j’ai enseigné cette merveilleuse langue de communication qu’est l’anglais.

A 30 ans, stressée par la vie citadine, le travail et la difficulté de tomber enceinte, je suis allée chez mon ostéopathe, qui, à ma grande surprise, m’a conseillée, non pas de reprendre la course à pied, mais de me mettre au yoga. Il y a eu un avant et un après. J’y ai trouvé des moments de paix rarement ressentis, et des clés pour me faire du bien régulièrement, et aider ma famille dans leurs moments de stress. Avec ma grossesse j’ai aussi fait une nouvelle rencontre salvatrice : celle de la sophrologie et la méditation.

Il y a 6 ans, en rentrant chez moi, j’ai été choquée par l’état de mon appartement ; les jouets et les restes de purée par terre dans mon salon/salle à manger. J’ai senti au plus profond de moi-même qu’il fallait de la place pour l’adulte et la femme en moi qui aimait le beau et se détendre. Je me suis clairement dit que je ne voulais plus camper, mais vivre comme dans un 5 étoiles. Mais comment faire sans y passer tout mon temps, et avec ma tendance pas vraiment fée du logis ? On a eu la chance qu’une association colle un flyer sur notre porte d’immeuble, disant qu’ils reviendraient quelques jours plus tard chercher ce qu’on donnerait comme superflu de chez nous pour des personnes n’ayant pas l’essentiel. C’est comme ça qu’en famille nous avons commencé à regarder ce qu’on n’avait pas utilisé depuis de mois, voire des années.

J’ai toujours autant plaisir à désencombrer chez moi, et depuis 5 ans chez mes clients, sachant que j’améliore leur confort et bien-être. La majorité des objets reprennent vie, car oubliés et redécouverts par leur propriétaire, donnés ou vendus. Cela contribue à limiter la surproduction et protège ainsi notre Terre pour nous et les générations futures.

Lors du premier confinement j’ai voulu trouver une activité slow, utile, et zéro déchets. J’ai appris à faire du savon maison, ainsi que d’autres produits d’entretien ou cosmétiques sans plastique ou perturbateurs endocriniens. Cela m’amuse beaucoup, et coûte moins cher que les produits industriels. La plupart des ingrédients sont déjà dans votre cuisine. Vous pouvez vous aussi vous lancer en trouvant les recettes sur mon blog.

Ma vie professionnelle me permet de vivre mes trois passions: l’enseignement de l’anglais, celui du yoga, et le coaching en rangement.

J’espère vous rencontrer bientôt !